Les tumeurs professionnelles

Les tumeurs professionnelles

La tumeur — ou néoplasie — est la prolifération pathologique des cellules d’un tissu quelconque, prolifération incontrôlée qui détermine une augmentation du tissu lui-même. En d’autres termes et pour plus de clarté: chaque tissu, par exemple la peau. renouvelle constamment les cellules usées en les substituant par d’autres de nouvelle production. Si cette production est incontrôlée, le tissu commence à augmenter de volume. en appuyant sur les tissus voisins et en les envahissant. Les tumeurs se divisent en deux catégories principales: les bénignes qui n’empiètent pas sur tes tissus contigus, ne prolifèrent pas par métastase, ne se reproduisent pas après ablation. Les malignes font toutes ces choses et sont connues comme «cancer».

La métastase est un processus morbide par lequel une tumeur se reproduit à distance de l’organisme. Bien que sur le cancer les idées soient encore plutôt confuses on a vérifié expérimentalement qu’il existe des « agents cancérogènes ». ou des substances capables de provoquer la prolifération incontrôlée d’un tissu organique une fois qu’ils sont en contact.

Cette certitude est particulièrement importante dans la matière des maladies professionnelles, car l’étude préventive en laboratoire sur les effets éventuellement cancérigènes des produits employés dans les industries pourrait énormément diminuer le risque couru par les travailleurs.

Un type particulier de néoplasie est représente par la leucémie connue communément comme « cancer du sang » maladie caractérisée par une énorme augmentation des leucocytes. ou globules blancs. L’étiologie de ce groupe de maladies n’a pas encore été bien éclaircie, ou on ne connaît pas encore avec certitude les causes qui la provoque.

Mais on sait qu’une exposition prolongée aux radiations Rœntgen ou d’un autre type, peut faire apparaître la leucémie. Il ne serait pas possible — de toute façon cela n’aurait pas de sens — d’énumérer ici les principaux groupes de produits qui, avec certitude ou avec une grande probabilité, provoquent des tumeurs malignes chez les personnes qui sont contraintes à les manipuler.

D’ailleurs les substances peuvent donner origine à un cancer dans des conditions particulières objectives ou subjectives, qui sont étudiées attentivement. Mais une tumeur peut être engendrée aussi par des agents physiques: brûlures, traumatismes répètes, et naturellement tous les types de radiations.

Il existe aussi des agents cancérigènes biologiques, mais sur lesquels on sait relativement peu. Mais pour illustrer tous les dangers que court celui qui travaille — spécialement dans les industries chimiques — et aussi celui qui consomme des non naturels, nous parlerons du beurre jaune « yellow buter » — paradiméthylamino-azo-benzène — un colorant azoïque largement employé pour colorer la margarine et la faire ressembler à du beurre par son aspect, mais le produit était aussi employé pour colorer les pâtes alimentaires, simulant la couleur du jaune d’œuf et des orangeades pour faire croire qu’elles contenaient beaucoup de jus d’orange

Ce n’est qu’en 1965, après une consommation considérable pendant de nombreuses années, que fut interdit l’usage de ce produit, car il était sûrement cancérigène,. Il faut noter que l’usage du produit est encore permis dans d’autres pays pour la coloration de savons, de cires et de matières plastiques diverses. Produits aves lesquels nous sommes quotidiennement en contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.