Cerveau : les omégas 3 aident à lutter contre le déclin cognitif

Les acides gras essentiels omégas 3 sont bénéfiques au cerveau. Ils s’associent aux vitamines B afin de lutter contre le déclin cognitif léger.

les omégas 3 aident à lutter contre le déclin cognitif

Des acides gras essentiels pour protéger son cerveau. Les omégas-3 auraient un effet bénéfique sur la mémoire, la cognition… Une étude, parue dans le Journal of Alzheimer’s Disease indique qu’ils pourraient même aider à lutter contre un déclin cognitif. Pour parvenir à ces conclusions, l’équipe internationale qui signe la publication a administré des vitamines B ou un placebo à 250 personnes atteintes de déficit cognitif léger.

Les bienfaits des vitamines B sur le cerveau sont bien identifiés. Plusieurs travaux ont mis en évidence son action contre le vieillissement cérébral et le déclin de la mémoire. Dans ces recherches, l’équipe a testé une hypothèse : les omégas 3 interagiraient avec ces vitamines.

EPA et DHA

La théorie a été mise à l’épreuve des faits avec deux groupes de personnes âgées et atteintes de troubles cognitifs légers. Certains ont pris des vitamines D, d’autres un placebo. Tous se sont auparavant soumis à une évaluation de leur fonction cognitive et un test sanguin. Il a permis de mesurer les niveaux de deux omégas 3 qui se trouvent dans les huiles de poisson : l’EPA et le DHA.

Chez les volontaires dont le taux d’omégas-3 dans le sang est très bas, la supplémentation en vitamine D n’a aucun effet. Mais lorsque ces taux sont encore élevés, la remémoration verbale immédiate et la cognition générale s’améliorent. Le DHA semble particulièrement efficace.

La prochaine étape sera d’évaluer l’impact de ce « cocktail » sur le passage d’un trouble cognitif léger à une maladie d’Alzheimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.